Nous sommes le printemps français !

admin/ avril 16, 2019/ Archipel initatives citoyennes

A un an des élections municipales de 2020, les projet de listes citoyennes animées par une éthique et des pratiques participatives de la citoyenneté à l’échelle des quartiers et des communes fleurissent sous le soleil du printemps français.

Grâce à Internet, il est possible de découvrir et d’aborder cet archipel d’initiatives citoyennes dans le champ politique. Mais les échanges par mail ou via les réseaux sociaux ne suffisent pas à connaître ces communautés et les liens que tissent ces citoyens déterminés à faire leur part dans la transition sociétale nécessaire face aux enjeux sociétaux de ce début de XXIème sicèle.

Il est malheureusement difficile pour nous, réunionnais de prendre part à la profusion d’évènements qui se déroulent dans la lointaine métropole. DEMORUN n’avait ainsi pas pu participer au festival Curieuses démocraties qui s’est déroulé à Toulouse au mois de mars 2019.

Aussi, c’est une chance d’avoir pu participer à l’agora du dimanche 14 avril 2019 organisée par le mouvement #Noussommes qui porte le projet d’une liste citoyenne à Montpellier.

C’est sous le regard approbateur des bustes illustres de la Place de la Révolution Française que ce sont réunis une centaine de citoyens motivés pour être le changement qu’ils veulent voir dans leur ville.

Si les organisateurs restaient un peu déçus de n’avoir pas pu mobiliser encore plus de leurs concitoyens, ils peuvent être fiers de la qualité des ateliers sur la représentation, l’éthique, la démocratie de quartier, la concertation, les différents types de scrutin et le référendum d’initiative citoyenne. Et le nombre de passants s’arrêtant pour écouter les restitutions en Assemblée plénière laisse à penser que ce mouvement trouvera un réel écho chez les habitants de cette belle ville d’Occitanie.

Il est vrai qu’il nous arrive tous de douter parfois face à l’ampleur des enjeux politiques, économiques, écologiques et sociaux. Les dérives de l’exercice du pouvoir, de l’épuisement à la corruption, sont connues depuis que l’être humain a fait le choix de vivre en société.

Pourtant nous gardons tous à cœur d’expérimenter de nouvelles modalités :

  • de désigner nos représentants tel que le tirage au sort sur les listes électorales et/ou parmi des volontaires,
  • de co-construire des principes éthiques d’une bienveillance politique fondateurs de la confiance et de la vigilance envers nos aux mandataires et sur la qualité de nos relations avec nos concitoyens mais aussi avec notre environnement,
  • de faciliter la concertation sur la définition de l’intérêt général et les priorités d’actions publiques
  • et faire évoluer nos modalités de délibération en nous dotant notamment, du niveau communal jusqu’au niveau national, de l’initiative citoyenne de référendum.

La Place de la Révolution de Montpellier était le bon endroit, et ce dimanche de printemps le bon moment pour rencontrer les acteurs du changement de société auquel nous aspirons et partager le retour d’expérience DEMORUN et les perspectives du projet DEMOPRATIQUE.

Il nous tarde de pouvoir vous partager la restitution de cet évènement et dont il ressort déjà l’importance d’agir de manière radicale et engagée au niveau individuel et dans un esprit de concertation à l’échelle du collectif.

En France, en Europe, Outre mer et dans bien d’autres lieux encore sur la planète, nous sommes légions à contribuer à atteindre le point de bascule vers la transition sociétale salutaire en commençant par la reprise du pouvoir sur nos vies à l’échelon communal.

Share this Post